L’actualité de l’association de Damien Seguin


Nouveau bâteau en construction pour Damien Seguin

07.02.2013

Damien Seguin lance la construction d'un nouveau 40 pieds soutenu par un club de partenaires, son bâteau promet d'être innovant, notamment sur l'aspect de la production d'énergie.

 

Après une année 2012 consacrée en majorité au 2.4, c’est en 40 pieds que l’année 2013 va se conjuguer pour Damien Seguin.



Le skipper a en effet le plaisir d’annoncer qu’il participera à la prochaine Transat Jacques Vabre à bord d’un 40 pieds de nouvelle génération : l’Akilaria RC3. Ce monocoque, dessiné par le cabinet Marc Lombard est en ce moment en construction chez MC-TEC et sera livré début juillet. « C’est un bateau de série customisé » explique le skipper qui a apporté sa griffe personnelle sur le plan de pont, le mât et bien sûr, la garde robe puisqu’il a prévu de dessiner lui-même une partie des voiles.

 

Innovation. Mais la partie la plus innovante se cache sous le capot puisque c’est sur le volet énergie que Damien a planché le plus longuement. Son objectif : ne pas produire la moindre émission de CO2 et donc, ne pas embarquer la moindre goutte de gazole. Pour atteindre ce graal, souvent rêvé, rarement atteint, d’un bateau 100 % propre, le skipper a créé deux systèmes électriques. Le premier est alimenté par des panneaux photovoltaïques. Par ailleurs, un hydro-générateur fournira l’énergie aux servitudes, c’est-à-dire l’électronique, le pilote automatique, l’éclairage, etc. Le moteur – dédié uniquement à la propulsion - sera pour sa part relié à un parc de batteries, et donc complètement autonome.
Fraîchement élu au Conseil d’Administration de la classe, Damien a tout fait pour autoriser ce système, jusque là interdit et espère bien qu’il fera tâche d’huile. « L’idée est de prouver que ça marche et de démocratiser le système pour que ceux qui viennent derrière profitent de ce qui a été fait » explique le skipper qui s’est inspiré, pour convaincre la classe, des arguments développés par l’espagnol Javier Sanso, lui-même inventeur d’un système similaire pour son Acciona 100 % Ecopowered sur le Vendée Globe.

Partenaires. Pour permettre la construction de ce bateau, Damien a créé un Club de Partenaires, en grande partie nantais. Ces entreprises ont choisi de s’associer au projet pour des raisons sportives mais pas seulement. Le bateau portera les couleurs de l’association « Des Pieds des Mains » et les co-partenaires s’engagent sur un ensemble de valeurs véhiculées par l’association. A titre d’exemple, ERDF Ouest s’engage, en tant qu’employeur, auprès des personnes en situation de handicap alors que Robeco France, nouveau partenaire, est un investisseur financier qui privilégie les solutions éthiques. Tous ces partenaires se sont engagés pour deux ans et c’est donc jusqu’à la Route du Rhum 2014 que Damien peut se projeter aujourd’hui avec un objectif clair : la victoire.

Le 2.4 toujours à flots :
Le quillard paralympique est toujours d’actualité pour Damien qui participera cette année à la Sailing World Cup Hyères (ex-SOF) ainsi qu’au championnat du monde de la classe qui se déroulera au mois d’août en Irlande.

 

Interview de Damien Seguin :
« J’ai choisi l’Akilaria RC3, c’est le dernier des plans Lombart, pouvant rivaliser avec les derniers prototypes de Class40 qui viennent d'être construits. C’est un bateau de série mais je modifie le plan de cockpit ainsi que le mat pour arriver à ce que je voulais : un bateau de série customisé. J’ai été récemment élu au Conseil d’Administration de la Class 40 et j’ai soumis la possibilité de faire évoluer la jauge pour avoir un bateau équipé d’un moteur électrique qui ne produise pas la moindre émission de CO2. Il n’y aura donc pas un litre de gazole à bord. Il y aura un moteur électrique, sur batteries, ainsi qu’un hydro-générateur et des panneaux électriques. »
 

Interview d’Alain Mustière, président de l’association Des Pieds des Mains :
« L’association Des Pieds et Des Mains n’est rien sans Damien. Il a la volonté de montrer qu’on peut dépasser toute difficulté, y compris le handicap pour devenir sportif de haut niveau et il fait tout pour amener des jeunes handicapés à la pratique de la voile. Les partenaires sont dans cette continuité. S’ils n’étaient pas là, l’adhésion ne serait pas la même. C’est un écosystème entre l’association, Damien et ses partenaires qui adhèrent à l’épaisseur humaine de Damien et à un ensemble de valeurs. Les entreprises s’associent à une aventure qui est sportive, bien sûr, mais qui est avant tout humaine. »

Fiche technique :
Architecte : Cabinet Marc Lombard
Chantier : MC-TEC
Longueur HT : 12,19 m
Largeur : 4,496 m
Tirant d’eau : 3 m
Déplacement jauge : 4 500 kg

Programme de la saison 2014 :
- Printemps : construction / 40 pieds
-20 > 27 Avril : World Cup Hyères (ex SOF) / 2.4
- Début juillet : Mise à l’eau / Premiers tests / 40 pieds
- 10 > 15 août : Rolex Fastnet Race / 40 pieds
- 22 > 30 août : Mondial (Irlande) / 2.4
- Septembre : Baptême / 40 pieds
- 3 novembre : Départ de la Transat Jacques Vabre