L’actualité de l’association des Jeunes Pousses


Demandez une aide financière de l’association

27.05.2014

Des Pieds et Des Mains participe à la promotion de la pratique handivoile.

à ce titre, l’association accorde des bourses :

- D’une part à des sportifs en situation de handicap pour leur favoriser l’accès à la compétition

- D’autre part aux clubs pour soutenir leurs actions visant à développer l’activité voile en faveur des personnes handicapées.

Des Pieds et Des Mains participe à la promotion de la pratique handivoile. à ce titre, l’association accorde des bourses :

- D’une part à des sportifs en situation de handicap pour leur favoriser l’accès à la compétition

- D’autre part aux clubs pour soutenir leurs actions visant à développer l’activité voile en faveur des personnes handicapées.

Kévin s'attaque au monde !

28.08.2013

Kévin Cantin participe cette semaine au Championnat du monde IFDS, qui se déroule à Kinsale en Irlande. Cette compétition regroupant les séries paralympiques 2.4mR, Skud et Sonar débute aujourd’hui, pour s’achever vendredi 30 août. Le jeune Olonnais qui a fêté vendredi ses 22 printemps, en compagnie du collectif Français de voile paralympique présent en Irlande, a pour objectif de terminer dans les 12 premiers du classement. Kévin vise donc le premier quart d’une flotte de 2.4 dans laquelle sont recensés 46 participants, dont le tenant du titre, le tricolore Damien Seguin. Les autres ténors de la discipline ont également fait le déplacement à l’image d’Helena Lucas, médaille d’or à Londres, de l’Allemand Heiko Kroeger ou encore de la Britannique Megan Pascoe. Et si ce gratin d’élites ne semble, pour l’instant pas à la portée de Kévin, le Vendéen s’autorise quelques rêves. « Si je fais 11 ou 12 je serai content mais je pense que c’est possible pour moi de rentrer dans le Top 10. Si j’y parviens, ce serait parfait car cela voudra dire que j’ai réussi à consolider tous mes acquis de cette année. Ce serait la suite logique de ma progression. Mes coachs et Bruno Jourdren, mon collègue en Sonar, me disent que j’en suis capable à moi de le faire » explique Kévin, bien décidé à provoquer la chance.

Kevin s'attaque au monde

Pour ce faire, Kévin a mis toutes les atouts de son côté et ce, dès son arrivée sur le sol irlandais  samedi 17 août. Après un dimanche dédié à la préparation de son 2.4, le skipper s’est entraîné du lundi jusqu’au jeudi. Les répétitions ont été un peu poussives les deux premiers jours mais Kévin a par la suite retrouvé toute sa vélocité grâce notamment à des conditions plus légères, son domaine de prédilection. « Les deux premiers jours, il y avait pas mal de vent du coup je n’avançais pas très vitre puis nous avons eu du petit temps et là, ça allait beaucoup mieux. » Au sortir de cette série d’entrainements, le skipper se dit rassuré sur sa vitesse même si la tactique pêche encore un peu.


Hier, les 46 2.4 se sont élancés pour une manche d’entrainement dans un vent oscillant entre 8 et 10 nœuds, mais aujourd’hui la pétole les a contraints à rester à quai. Un scénario qui au vu des conditions météo annoncées risque de se reproduire comme nous l’explique Kévin. «  C’est du petit temps normalement toute la semaine. Aujourd’hui, nous devions faire deux manches mais à 12H30 ils ont envoyé un aperçu et la journée a été annulée faute de vent. Demain, ça s’annonce également compliqué pour courir. Mercredi et jeudi, ça devrait être mieux avec environ 6 nœuds de vent. Vendredi, nous devrions avoir des plus grosses conditions ». Tout se petit va donc devoir prendre son mal en patience.

 kévin en famille

Interview de Kévin Cantin :

"Nous sommes arrivés samedi 17 août à Kinsale. Nous avons consacré le dimanche à la préparation des bateaux puis nous avons navigué à partir de lundi jusqu’à jeudi. Les deux premiers jours, il y avait pas mal de vent du coup je n’avançais pas très vite puis nous avons eu du petit temps, et là, ça allait beaucoup mieux. La vitesse est bonne, il n’y a que la tactique où ça pêche un peu. Si je fais 11 ou 12 je serai content mais je pense que c’est possible pour moi de rentrer dans le Top 10. Si j’y parviens, ce serait parfait car cela voudra dire que j’ai réussi à consolider tous mes acquis de cette année. Ce serait la suite logique de ma progression. Mes coachs et Bruno Jourdren, mon collègue en Sonar me disent que j’en suis capable, à moi de le faire. Ca confirmerait que j’ai un potentiel et que je peux m’en tenir aux objectifs fixés l’an dernier en fin d’année, à savoir être dans les 20 – 25 %. Faire une manche dans les cinq premiers serait par ailleurs un véritable bonus. Au niveau des conditions, c’est du petit temps normalement toute la semaine. Aujourd’hui, nous devions faire deux manches mais à 12H30 ils ont envoyé un aperçu et la journée a été annulée faute de vent. Demain, ça s’annonce également compliqué pour courir. Mercredi et jeudi, ça devrait être mieux avec environ 6 nœuds de vent. Du petit temps, ce qui me convient parfaitement. Par contre, vendredi je commence un peu à déchanter car  nous devrions avoir des plus grosses conditions aux alentours de 15 nœuds. »

 

 

Halte en Allemagne

24.06.2013

Kévin Cantin a pris ses quartiers à Kiel, ville du Nord de l’Allemagne. Le skipper Olonnais disputera dès demain la Kieler Woche, épreuve inscrite au calendrier mondial. Une vingtaine de concurrents dont trois Français sont attendus sur la ligne de départ dans la catégorie 2.4. Très satisfait de ses deux dernières régates – Medemblik et Weymouth -, Kévin souhaite continuer sur sa lancée. Dans son viseur : le top Ten voire même une place dans les six premiers.

Arrivé sur site mercredi matin après un voyage assez éprouvant et quelques péripéties malheureuses (perte de sa valise notamment), le skipper a profité de la journée de jeudi pour se remettre de ses émotions et se reposer.

Ce matin, Kévin a embarqué à bord de son 2.4 pour un entraînement de deux heures en compagnie de deux autres Français et de deux Suédois. Cet échauffement destiné dit-il à « se remettre dans le bain » lui a également permis d’essayer ses nouvelles voiles. Malgré un décor peu idyllique – ciel couvert, pluie, chaleur orageuse – Kévin est revenu au ponton, satisfait de son entrainement. « J’ai réussi à trouver un bon réglage de voiles pour le vent médium. Il n’y a plus qu’à voir ce que ça va donner au sein de la flotte mais c’est intéressant » confie, le Vendéen avant d’ajouter, un brin rêveur : « l’idéal serait d’avoir un petit temps tout le long de la régate car c’est dans ce genre de conditions que je marche le mieux ».
Et si le skipper se permet cette petite remarque malicieuse c’est qu’il n’a pas encore eu le temps de se pencher sur la météo. Difficile donc de dire à quelle sauce, les équipages vont être mangés durant ces cinq jours. La réponse mercredi soir pour la fin de l’épreuve.

 

La Bataille d'Angleterre

07.06.2013

Kévin Cantin continue sa tournée des épreuves mondiales. Le skipper olonnais disputera à partir de dimanche et jusqu’au jeudi 13 juin la Sail For Gold Regatta à Weymouth. Cette compétition réunira sur l’ancien plan d’eau des Jeux Olympiques 14 coureurs de 2.4. Une flotte deux fois moins importante qu’à Medemblik et dont Kévin sera le seul représentant français.

Arrivé hier matin sur place, le Vendéen a profité des belles conditions de ce jour (15 à 18 nœuds) pour s’entrainer. Une sortie de trois heures, en solitaire, destinée à peaufiner les réglages de voile et et à travailler la conduite aussi bien au portant qu’au près. Car, pour Kévin, même si le nombre de concurrents reste moins élevé qu’à Médemblik il y a une dizaine de jours, le niveau de la flotte n’en demeure pas affecté pour autant. « Tous les gros clients sont là : Helena Lucas (GBR), Megan Pascoe (GBR), Barend Kol (NED)… et tous les autres. Il va falloir se battre et être offensif ». Lucide sur la concurrence, le jeune Olonnais s’est donné comme objectif de finir entre la quatrième et la sixième place. « Cette fourchette correspond à mon niveau actuel. Au-delà de la quatrième place ce sera une très belle performance, en dessous de la sixième il faudra chercher à comprendre ce qui s’est passé mais ce sera une déception » explique Kévin, bien décidé à réitérer sa performance de Medemblik.



Côté météo, il faudra à priori jongler tout au long de cette semaine entre petit temps et vent medium. La première course débutera dimanche et sera l’occasion pour Kévin de tester sa nouvelle bôme, récemment installée. Rendez-vous jeudi soir pour le verdict final.

Société communicante : 
Effets Mer
1 rue du Marché Popincourt
75 011 Paris
Tél. 01 43 14 01 91
agence@effetsmer.com

Kévin brille à Medemblik

27.05.2013

Medemblik a redonné le sourire à Kévin Cantin. Le skipper du 2.4 termine 7ème et premier français de la Delta Lloyd Regatta qui s’est achevée samedi. Une très belle performance pour le jeune olonnais qui s’était fixé comme objectif de rentrer dans le top 10 et oublier ainsi la petite déception de la Sailing World Cup de Hyères. Pleinement satisfait de sa régate, Kévin est parvenu à déjouer les différents pièges à commencer par le vent d’humeur très versatile cette semaine.

« Les conditions météos étaient très aléatoires. La plupart du temps c’était du médium fort montant parfois jusqu’à 25 nœuds mais lorsqu’il y avait un grain, on se retrouvait en un clin d’œil sous la grêle avec 2 nœuds de vent » raconte Kévin. Un grand écart pas toujours simple à gérer pour les concurrents comme il nous l’explique : « La mer était croisée et le clapot très difficile à passer. Il ne fallait pas perdre le fil du vent ou partir du mauvais côté car ça ne pardonnait pas ».

La seconde difficulté à appréhender pour Kévin était l’importante flotte de 2.4 présente sur le plan d’eau : 29 concurrents au total. A Hyères il y a un mois, le skipper avait eu du mal à se positionner sur la ligne de départ face aux 13 autres concurrents, passant ainsi à côté de la plupart de ses départs mais cette semaine à Medemblik, le Vendéen ne s’est pas laissé impressionné par le nombre d’inscrits et a parfaitement su tirer son épingle du jeu. Sur 11 manches de courues, Kévin en termine neuf dans les dix premiers, preuve - s’il en fallait une - de sa constante progression. « J’ai pris de meilleurs départs qu’à Hyères et pourtant nous étions plus nombreux sur la ligne. J’ai progressé sur ce point et il faut maintenant que je continue sur cette lancée. Actuellement je me situe entre deux groupes, celui des leaders dont je ne suis plus très loin et celui des poursuivants sur lequel j’ai quelques longueurs d’avance » analyse Kévin avant de conclure : « Bien sûr, il reste encore certains détails à travailler comme la conduite dans les voiles au portant mais globalement c’est un bilan très positif que je tire de cette semaine aux Pays-Bas. » 

Kévin va maintenant s’octroyer quelques jours de repos en Vendée. Le coureur de 2.4 pourra une nouvelle fois démontrer tout le potentiel de son talent à Weymouth lors de la Sail For Gold qui aura lieu du 9 au 13 juin. 




Résulats de la Delta Lloyd Regatta en 2.4: 

1- Megan Pascoe ( GBR) : 16 pts 

2 - Hélena Lucas (GBR) : 19 pts

3- Barend Kol (NED): 26 pts 

...

7 - Kévin Cantin ( FRA) : 78 pts

Suivez toute l'actualité de Kévin sur :

Internet : www.kevincantin.fr

facebook: Kévin Cantin - Association Défi Voile

Contact Presse:

Agence Effets Mer

Aurélie Bargat

Tel 06 87 84 38 99

 

Kévin dans les starting-blocks

22.05.2013

Kévin Cantin dispute cette semaine à Medemblik aux Pays-Bas, la Delta Lloyd Regatta, épreuve mondiale. Arrivé sur place vendredi soir, le skipper olonnais a consacré sa journée de samedi à la préparation de son bateau et s’est entrainé dimanche. Dès aujourd’hui et jusqu’à samedi soir, il devra en découdre avec pas moins de 25 concurrents. Objectif pour Kévin : terminer dans les 10 premiers. Interview avec le skipper.

Quelles sont tes ambitions sur cette régate ?

« La Delta Lloyd Regatta est une régate importante pour moi. Elle compte autant que la Sailing World Cup de Hyères à laquelle j’ai participé il y a un mois. Cette année, nous sommes 26 inscrits en 2.4. C’est une très belle flotte. En termes de résultats, mon objectif à Medemblik est de terminer dans les 10 premiers et d’être le premier français. Au niveau de la navigation, je serai satisfait si je parviens à prendre de meilleurs départs qu’à Hyères. Il faut par ailleurs que je consolide les points acquis et ceux en progression. C’est un beau programme »

Peux-tu nous en dire plus sur les conditions météos annoncées ?

« Dimanche, nous avons réussi à nous entrainer mais hier nous n’avons même pas tenté de sortir car il n’y avait pas de vent. Il fait froid, il pleut et il n’y a pas un brin d’air. Les conditions devraient être similaires aujourd’hui. Par contre difficile de dire quelles seront les conditions de cette semaine car elles sont pour le moment très changeantes. En gros, soit c’est du vent fort soit c’est de la pétole."

Parle-nous un peu du plan d’eau de Medemblik ?

« Pour moi, la principale difficulté de ce plan d’eau c’est le clapot. Dès qu’il y a un peu de vent, la mer est difficile à passer car elle a tendance à vite se croiser. »

Kévin dans les starting-blocks

Suivez toute l'actualité de Kévin sur :

Internet : www.kevincantin.fr

facebook: Kévin Cantin - Association Défi Voile

Contact Presse:

Agence Effets Mer

Aurélie Bargat

Tel 06 87 84 38 99

Société communicante : 

Effets Mer

1 rue du Marché Popincourt

75 011 Paris

Tél. 01 43 14 01 91

agence@effetsmer.com

 

 

La deuxième place pour Kévin

13.05.2013

« Petit temps, mer plate, soleil » voilà à quoi ressemble la carte postale du La Baule Trophy qui s’est déroulé ce week-end à La Baule. Des conditions certes timides mais néanmoins suffisantes pour permettre aux six concurrents de disputer un total de sept manches, quatre le samedi et trois le dimanche. « Il y avait entre 4 et 7 nœuds de vent.
Ce n’est pas beaucoup mais ca permet tout de même au bateau d’avancer » raconte Kévin. Damien Seguin remporte l’épreuve haut la main en gagnant pas moins de cinq courses sur sept.

Kévin, quant à lui, monte sur la deuxième marche du podium. Le jeune Olonnais a régulièrement emboité le pas du leader - il termine à cinq reprises deuxième et s’offre même la victoire sur la course 6. « Je suis très content. C’est un résultat qui me remotive après la Sailing World Cup de Hyères. Mes départs étaient corrects. J’avais une bonne compréhension du vent. C’est bien de gagner une manche et de finir une fois devant Damien. Cela prouve que je suis capable de trouver la vitesse et d’aller au bon endroit au bon moment » analyse Kévin avant d’ajouter un mot sur l’organisation : « C’était vraiment un super week-end. Nous avons été très bien accueillis par le Yacht club de La Baule. L’ambiance était très sympathique et l’organisation parfaite ».

De retour en Vendée, Kévin va s’affairer une nouvelle fois sur son bateau : « je vais faire un petit entretien et passer un petit coup de polish » puis s’octroyer quelques jours de repos. Sa prochaine escale est prévue pour le 17 mai. Ce sera à Medemblik aux Pays-Bas.






Résultats du La Baule Trophy:

1- Damien Seguin

2- Kévin Cantin

3- Eric Drye

Suivez toute l'actualité de Kévin sur :

Internet : www.kevincantin.fr

facebook: Kévin Cantin - Association Défi Voile

Contact Presse:

Agence Effets Mer

Aurélie Bargat

Tel 06 87 84 38 99

 

kévin entre en scène

24.04.2013

Après une trêve hivernale riche en occupations (transat, optimisation de son bateau, entrainements à Quiberon) Kévin Cantin fera dès lundi son retour à la compétition. Le skipper du 2.4 participera à la Sailing World Cup de Hyères, anciennement Semaine Olympique Française de Voile. Arrivé dans la ville varoise mardi, le jeune vendéen a profité du soleil de ces derniers jours pour s’entraîner avec son camarade de jeu habituel, Damien Seguin. L’occasion pour Kévin de dresser un premier bilan et de s’apercevoir que les efforts consentis ces derniers mois ont porté leur fruit. De plus en plus à l’aide dans ses manœuvres, le coureur sablais peut aussi se targuer d’avoir gagné en vélocité. « Je suis plutôt content car j’ai fait des modifications sur le bateau qui m’ont permis d’accroitre ma vitesse. L’écart qu’il y a habituellement entre Damien et moi se réduit de plus en plus. Je l’ai remarqué, il l’a remarqué et m’en a parlé. C’est très encourageant » explique Kévin. En constante progression, le skipper du 2.4 se dit prêt à en découdre. L’objectif de cette semaine est clair : finir aux alentours de la 5ème place.

 

Suivez toute l'actualité de Kévin sur :

Internet : www.kevincantin.fr

facebook: Kévin Cantin - Association Défi Voile

Le Mondial 4.7 à Buenos Aires du 29 mars au 8 avril 2012

24.05.2012

Après un voyage retardé, nous avons débuté la compétition par une manche d’entrainement  ou les 163 participants se sont retrouvés sur l’eau. 

Dans les eaux rouges du rio de la Plata, faute de vent la manche a été annulée. Les trois premiers jours de la compétition le vent c’est montré très discret avec une moyenne de 4 nœuds, le temps de me souvenir des cours de physique et de l’effet Coriolis, inversé dans l’hémisphère sud. Les plus gros gabarits dont je fais partit avait pris un peu de retard au classement, le 4 ème jour, le vent c’est enfin levé, 12 nœuds établis, ce qui me permet de remonter de 22 places et espérer être dans le rond or pour les deux derniers jours du championnat. Le classement est serré et certaines équipes ont eu la chance de s’entraîner une semaine avant les championnats, les Italiens, les hollandais et les espagnols pour ne citer que les européens se sont déplacer à une quinzaine de coureurs par équipe avec entraineurs et team leader.

CC_MUNDIAL_LASER_4_7_2012_DAY_3_RACE_1_5240.jpg

Mais malgré notre handicap l’équipe française, au nombre de deux, reste confiante. L’automne à Buenos Aires tarde à s’installer et c’est une journée de canicule et sans vent qui boucle les sélections.

Deux manches raccourcis sont courues avec peine et le classement est de nouveau chamboulé, je rate le rond or d’une place. Les deux derniers jours de la compétition, soleil et petite brise, plus vilain virus des tropiques et je termine 5 ème du rond argent. Je remercie tous ceux qui m’ont aidé à participer à ce mondial, leur aide m’a valu d’être nommé sur le podium et de ramener une médaille pour ma participation.

CC_MUNDIAL_LASER_4_7_2012_DAY_3_RACE_1_5240.jpg

La nouvelle année de Timothée

15.03.2012

La saison 2011 s’est terminée fin novembre  par une sélection au Mondial laser 4.7 en Argentine, un classement national de quatrième français dans la série et vainqueur du Challenge atlantique 2011, en remportant  la final de ce challenge fin novembre au SNo à Nantes.

La saison 2012, va être chargée en compétitions puisque cette saison je naviguerai sur deux supports le laser 4.7 pour le Mondial en Argentine en Avril, l‘Europa Cup en radial, ainsi que les sélectives au France et les internationaux. Durant les mois de Janvier et Février entrainements et préparations se sont  succédés  à l’ENV et sur Pornic avec l’équipe régionale des Pays de la Loire et  notre nouvel entraîneur Antoine Macé.


Programme 2012

26 et 27 février 2012 interligue Lorient 1 ère manche du Challenge Atlantique
4 mars sélective au championnat de France ASPTT Nantes
18 Mars sélective au championnat de France Erdre Nantes
21 au 23 Mars Europa Cup Torbole Italie laser Rd
24 et 25 Mars régionale SNO Nantes 2 ème manche Challenge Atlantique
30 mars au 7 avril Championnat du Monde laser 4.7 Buenos Aires Argentine laser 4.7
20 au 24 Avril Sélection au mondial ISAF jeune à Quiberon
28 et 29 avril Interligue 3 ème manche du Challenge Atlantique Bourgenay
13 Mai sélective au championnat de France  CNBPP La Baule
17 au 20 Mai National Laser Fouesnant laser Rd
26 au 28 Mai Interligue  3 ème manche du Challenge Atlantique Douarnenez
2 et 3 Juin Coupe régionale des Pays de la Loire
8  au 10 juin Europa Cup Suède Gottenburg
28 juin 8 juillet Championnat du Monde Radial jeune Brisbane Australie
12 au 15 juillet Europa Cup Warnemunde Allemagne Laser Rd
12 au 15 Aout Internationaux de France Le Havre Laser Rd
23 au 28 Aout Championnat de France Le Havre Laser Rd
7 au 9 septembre Europa Cup Balatonfuered Hongrie Laser Rd
20 au 23 Septembre Europa Cup Pologne Puck Laser Rd
30 septembre championnat de ligue Pornic
6 et 7 octobre interligue 5 éme manche du Challenge Atlantique Brest
14 Octobre sélective de ligue  Bourgenay
26 au 28 Octobre Europa Cup Vigo Espagne Laser Rd
1 au 4 novembre Grand Prix de l’Armistice Hourtin Laser Rd
10 et 11 Novembre Finale du Challenge Atlantique ASPTT Nantes
20 au 24 Décembre Trophée de Palma Espagne Laser Rd
28 au 31 Décembre Europa Cup Croatie Hvar Laser Rd 

On peut suivre aussi  chaque étape de la saison sur la page facebook :
http://www.facebook.com/pages/MonPso-met-les-voiles/170461233006537

Et le blog :
http://lasertim.blogspot.com/

 

Vidéo de l'article

La saison 2011 de Timothée

18.11.2011

La saison 2011 a été très riche en émotion,  champion de ligue des Pays de la Loire 2011 en laser 4.7, je termine 6 ème du classement nationale laser et premier du championnat Atlantique.

J’ai aussi été sélectionné à l’Européen Laser qui se déroulait à Workum aux Pays Bas, mais les résultats n’ont pas été aussi bons que je l’espérai, malgré une bonne préparation, la maladie a repris le dessus pendant cette période, résultat 48 du rond argent.

Sélectionné au Mondial qui se déroulait à San Francisco auquel j’ai pu participé grâce à l’aide de l’association des Pieds et des Mains,  ainsi que l’association de lutte contre le Psoriasis, maladie dont je suis atteint depuis ma naissance. Une expérience inoubliable, navigation sous le Golden Gate  par 30 nœuds tous les jours, de la casse  à quelques mètres de l’arrivée par deux fois, sur des manches de trois et quatre  me font terminer 15ème du rond argent, soit 70 sur 164.


J’ai eu la chance de partager cette expérience avec toutes les personnes qui m’ont soutenu sur le net et je remercie tous ceux qui m’ont permis de vivre cette expérience. La saison 2012 débute pendant les vacances de Toussaint à Hyères pour les sélections au Mondial 4.7 qui se dérouleront à Buenos Aires en Argentine.



Transat Jacques Vabre : Damien Seguin et Yoann Richomme voulaient voir la Normandie

25.10.2011

C'est l'heure du grand ralliement pour la flotte de la Transat Jacques Vabre. Ainsi, tous les concurrents ont-ils gagné Le Havre, port qui les accueillera jusqu'au coup de canon du 30 octobre 13 heures. Au cœur du bassin Paul Vatine, ERDF et Des Pieds et Des Mains a donc retrouvé ses futurs concurrents de la Class 40. Prêts à en découdre, Damien Seguin et Yoann Richomme s'apprêtent quant à eux à vivre leurs derniers jours sur le plancher des vaches, sûrs de leur préparation et confiants.

Après plusieurs semaines consacrées à l'entraînement et au passage en revue de tous les aspects techniques et sportifs du bateau, Damien Seguin et Yoann Richomme sont depuis vendredi au Havre. Les deux hommes, qui font équipe pour la troisième fois à l'occasion de cette course vers le Costa Rica, se retrouvent et forment un duo qui a profité de ses nombreuses navigations pour tisser des liens forts. De quoi mettre définitivement en confiance Damien Seguin : "Les dernières sessions d'entraînement ont été très positives et nous ont notamment permis d'opérer quelques changements sur notre gréement et de réajuster le bateau comme on le souhaitait. Nous avons pu bien caler l'électronique et tout ce qui devait l'être. Si on devait partir demain ce serait sans souci ! On va pouvoir passer une semaine tranquille". Même son de cloche du côté de Yoann Richomme : "Nous avons bien travaillé sur le bateau. Je nous sens bien prêts. Il reste très peu de choses à faire, tout se met en place. Je suis vraiment confiant sur notre préparation globale et Damien et moi sommes bien en phase".

Du bon usage de l'expérience

Amarrés dans le bassin Paul Vatine, les montures ne retrouveront le large que dimanche 30 octobre à l'occasion du départ. Mais d'ici là, si tous devraient être protégés des embruns, les vacances ne seront pas non plus systématiquement à l'ordre du jour. Une fois passés les contrôles sur le bateau imposés par l'organisation, les hommes d'ERDF et Des Pieds et Des Mains devront trouver le juste compromis entre derniers préparatifs, sollicitations médiatiques, rencontres avec les partenaires, météo et repos ! Un dosage que l'expérience apprend justement à trouver : "Je vais me servir de ce que j'ai pu voir sur la Route du Rhum et faire attention à ne pas partir fatigué. Je veux être là pour profiter des rencontres avec les partenaires, les amis, les visiteurs mais je sais qu'il faut aussi se préserver. Pour cela, les plannings sont prêts et toute l'équipe a déjà pu répartir les rendez-vous. Il va aussi falloir que nous passions un peu de temps sur le bateau ne serait-ce que pour finir l'avitaillement et charger les 180 litres d'eau. Pour l'alimentation, les plats préparés et stérilisés par la société Le Tailhandier vont arriver mercredi. Il restera encore la girouette JRC de secours à installer et tout sera à poste!".

Pas de stress donc pour Damien Seguin et Yoann Richomme qui s'apprêtent à vivre dans la sérénité ces prochains jours. Il faut dire que les soutiens ne manqueront pas pour les marins au Havre, l'association Des Pieds et Des Mains assurant une présence par le biais d'un stand qui permettra à petits et grands de soutenir l'action du skipper en faveur de l'accès des handicapés à la pratique de la voile en laissant une empreinte de son pied... ou de sa main. Rendez-vous tous les jours sur le village de la Transat Jacques Vabre, bassin Paul Vatine.

ERDF, la Voile en Solidaire

 

Filiale d'EDF, ERDF est gestionnaire du réseau public de distribution d'électricité sur 95% du territoire français continental. Entreprise de service public, elle garantit à tous l'accès au réseau public de distribution d'électricité et conduit, exploite, entretient et développe le réseau. Partenaire des collectivités locales, elle négocie, conclut et gère les contrats de concession et raccorde les utilisateurs au réseau. Dans le cadre de sa politique sociale ERDF est engagée par un ambitieux accord d'entreprise « Handicap » combinant à la fois l'insertion professionnelle des personnes en situation de handicap dans l'entreprise et le soutien au secteur protégé. En 2011, ERDF a choisi d'associer son image à celle de Damien Seguin afin de partager et porter ses valeurs de sportif exemplaire notamment au sein des trois grandes régions maritimes de Bretagne, Pays de la Loire et Poitou-Charentes. Au travers de ce soutien, l'entreprise illustre ses engagements de performance et de solidarité vis à vis de ses salariés et de ses parties prenantes. A l'occasion de la Transat Jacques Vabre, entre Le Havre et le Costa Rica, les 36 000 collaborateurs d'ERDF soutiendront Damien Seguin et Yoann Richomme, son co-skipper, dans leur aventure.