L’actualité de l’association des Jeunes Pousses


Kévin s'attaque au monde !

28.08.2013

Kévin Cantin participe cette semaine au Championnat du monde IFDS, qui se déroule à Kinsale en Irlande. Cette compétition regroupant les séries paralympiques 2.4mR, Skud et Sonar débute aujourd’hui, pour s’achever vendredi 30 août. Le jeune Olonnais qui a fêté vendredi ses 22 printemps, en compagnie du collectif Français de voile paralympique présent en Irlande, a pour objectif de terminer dans les 12 premiers du classement. Kévin vise donc le premier quart d’une flotte de 2.4 dans laquelle sont recensés 46 participants, dont le tenant du titre, le tricolore Damien Seguin. Les autres ténors de la discipline ont également fait le déplacement à l’image d’Helena Lucas, médaille d’or à Londres, de l’Allemand Heiko Kroeger ou encore de la Britannique Megan Pascoe. Et si ce gratin d’élites ne semble, pour l’instant pas à la portée de Kévin, le Vendéen s’autorise quelques rêves. « Si je fais 11 ou 12 je serai content mais je pense que c’est possible pour moi de rentrer dans le Top 10. Si j’y parviens, ce serait parfait car cela voudra dire que j’ai réussi à consolider tous mes acquis de cette année. Ce serait la suite logique de ma progression. Mes coachs et Bruno Jourdren, mon collègue en Sonar, me disent que j’en suis capable à moi de le faire » explique Kévin, bien décidé à provoquer la chance.

Kevin s'attaque au monde

Pour ce faire, Kévin a mis toutes les atouts de son côté et ce, dès son arrivée sur le sol irlandais  samedi 17 août. Après un dimanche dédié à la préparation de son 2.4, le skipper s’est entraîné du lundi jusqu’au jeudi. Les répétitions ont été un peu poussives les deux premiers jours mais Kévin a par la suite retrouvé toute sa vélocité grâce notamment à des conditions plus légères, son domaine de prédilection. « Les deux premiers jours, il y avait pas mal de vent du coup je n’avançais pas très vitre puis nous avons eu du petit temps et là, ça allait beaucoup mieux. » Au sortir de cette série d’entrainements, le skipper se dit rassuré sur sa vitesse même si la tactique pêche encore un peu.


Hier, les 46 2.4 se sont élancés pour une manche d’entrainement dans un vent oscillant entre 8 et 10 nœuds, mais aujourd’hui la pétole les a contraints à rester à quai. Un scénario qui au vu des conditions météo annoncées risque de se reproduire comme nous l’explique Kévin. «  C’est du petit temps normalement toute la semaine. Aujourd’hui, nous devions faire deux manches mais à 12H30 ils ont envoyé un aperçu et la journée a été annulée faute de vent. Demain, ça s’annonce également compliqué pour courir. Mercredi et jeudi, ça devrait être mieux avec environ 6 nœuds de vent. Vendredi, nous devrions avoir des plus grosses conditions ». Tout se petit va donc devoir prendre son mal en patience.

 kévin en famille

Interview de Kévin Cantin :

"Nous sommes arrivés samedi 17 août à Kinsale. Nous avons consacré le dimanche à la préparation des bateaux puis nous avons navigué à partir de lundi jusqu’à jeudi. Les deux premiers jours, il y avait pas mal de vent du coup je n’avançais pas très vite puis nous avons eu du petit temps, et là, ça allait beaucoup mieux. La vitesse est bonne, il n’y a que la tactique où ça pêche un peu. Si je fais 11 ou 12 je serai content mais je pense que c’est possible pour moi de rentrer dans le Top 10. Si j’y parviens, ce serait parfait car cela voudra dire que j’ai réussi à consolider tous mes acquis de cette année. Ce serait la suite logique de ma progression. Mes coachs et Bruno Jourdren, mon collègue en Sonar me disent que j’en suis capable, à moi de le faire. Ca confirmerait que j’ai un potentiel et que je peux m’en tenir aux objectifs fixés l’an dernier en fin d’année, à savoir être dans les 20 – 25 %. Faire une manche dans les cinq premiers serait par ailleurs un véritable bonus. Au niveau des conditions, c’est du petit temps normalement toute la semaine. Aujourd’hui, nous devions faire deux manches mais à 12H30 ils ont envoyé un aperçu et la journée a été annulée faute de vent. Demain, ça s’annonce également compliqué pour courir. Mercredi et jeudi, ça devrait être mieux avec environ 6 nœuds de vent. Du petit temps, ce qui me convient parfaitement. Par contre, vendredi je commence un peu à déchanter car  nous devrions avoir des plus grosses conditions aux alentours de 15 nœuds. »