Audrey Barbaud


Audrey Barbaud

« L’eau a toujours eu un impact sur moi. C’est un élément qui me parle, qui m’apaise. Je ne sais pas à quoi ça tient. Mais pour naviguer, il faut avoir une certaine condition physique : être fort et avoir de l’équilibre. Mon handicap, la maladie de Charcot Marie Tooth, qui me contraint à utiliser souvent un fauteuil roulant électrique, ne me fait pas rentrer dans ces critères. Mais un jour, on a fait voler en éclats mes préjugés, et j'ai découvert que je pouvais naviguer. Et même seule suivant le type de bateau, comme le MiniJi.

 

Originaire de Bourgogne, je me suis d'abord cantonnée aux lacs qui m'entouraient. Cependant, l'appel du large a été plus fort. J'en voulais plus, alors, j'ai déménagé en Bretagne. Je souhaite continuer d'apprendre à naviguer, et surtout, continuer de me faire plaisir sur l'eau. L'aide de l'association Des Pieds et Des Mains me permet d'aménager le MiniJi sur lequel je navigue, et me permet également de participer à des compétitions (Transgolfe, Coupe des clubs de Bretagne).

 

J'ai rencontré Damien Seguin sur la dernière Route du Rhum. Sa détermination et son parcours forcent l'admiration ! C'est bien sûr un marin que l'on prend pour exemple quand on débute la voile, et encore plus quand on a un handicap. »

 

Audrey Barbaud Audrey Barbaud Audrey Barbaud