Damien Seguin, le fondateur

Damien Seguin à bord son monocoque Imoca Groupe Apicil


Au départ, un gamin (pas) comme les autres...

Né sans main gauche, à Briançon, le 3 septembre 1979, Damien Seguin a suivi ses parents en Guadeloupe à l’âge de 10 ans. Sur la mer des Caraïbes, le jeune garçon découvre les sports nautiques et la voile en particulier, qu'il va pratiquer tout au long de sa scolarité. "Comme tous les gamins, je n'avais pas un super niveau, mais j'avais un esprit de compétiteur."

Après avoir gouté à l’Optimist puis au Laser, il est sacré vice-champion du monde de Hobie Cat 16 en 1998. C’est à ce moment qu’il fait le choix de quitter sa formation en biologie pour rejoindre la métropole et l'UFR STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives) de Rennes. Loin des siens, il se donne à fond dans ses études et dans ses entraînements, persuadé qu’il lui faut construire sa carrière sportive tout en construisant sa carrière professionnelle : "Au début des années 2000, j'étais à la porte de l'équipe de France chez les valides ! La voile paralympique n'était pas du tout développée sur nos côtes. Je me suis dit que j'avais un coup à jouer en quillard solitaire 2.4. C'est un bateau très technique avec beaucoup de réglages. Parfait pour mon tempérament."

Aujourd'hui, un ambassadeur en or

En 2003, Damien Seguin décroche son CAPES. Il devient alors professeur d'éducation physique et sportive. L'année d'après, en 2004 à Athènes, il obtient sa première médaille d’or aux Jeux Paralympiques en 2.4 mR ! Une autre suivra en 2016 à Rio, après avoir été médaillé d'argent à Pékin en 2008 et quatrième à Londres en 2012.

Tout en poursuivant ses engagements dans l’équipe paralympique, Damien décide en 2005 de se lancer dans l’aventure de la course au large, mais il est stoppé net dans son élan : les organisateurs de la Solitaire du Figaro refusent de valider son inscription en raison de son handicap !

Fort du constat que le handivoile n’est pas assez connu en France, Damien Seguin crée alors l’association Des Pieds et des Mains, afin de développer l’accès des handicapés aux sports nautiques. Il souhaite par les missions de l’association favoriser la mixité dans les clubs de voile.

Premier skipper handisport en Imoca

Président fondateur, il a depuis cédé sa place à la tête de l’association, mais poursuit inlassablement son travail d’ambassadeur auprès des clubs et des établissements scolaires, afin que son expérience de sportif de haut niveau serve d’exemple aux plus jeunes handicapés.

Sixième de la Route du Rhum 2018 sur son monocoque de 60 pieds Groupe Apicil, Damien Seguin fait voler en éclats les préjugés sur le handicap ! Et rêve maintenant du Vendée Globe, le tour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance...

Damien Seguin, premier skipper handisport en Imoca, a terminé 6ème de la Route du Rhum 2018 !

Ce site internet utilise des cookies pour son bon fonctionnement. Par son utilisation vous en acceptez toutes les modalités.